=Just Be Wise= Minimalist Blogging since 2002

Cunt Punt

03.15.2008 · Posted in General

Je mets M6 ce soir, pendant que je joue un peu, et maledicione, j’entends la vieille voix de Mulder …. OMFSHIT Californication en français !!
Voilà donc pour une fois quelque chose qui me fait culpabiliser encore plus que d’habitude de ne plus bloguer, j’ai manqué de vous parler au moment de la diffusion US de cet OVNI plus que génial, et maintenant, vous allez le découvrir avec une vieille VF des familles ?
Ok bon je prèche à mon avis 3/4 de convaincus qui ont déjà maté les douze épisodes de cette première saison, mais j’en connais qui ont résisté on ne sait pour quelle étrange raison aux appels d’Hank Moody.
Hank, c’est Duchovny, le Duchovny Mulder de X-Files, oui, dans le meilleur de son jeu, le pince sans rire, le caustique, le cynique, le délicieux Duchovny qui met une grosse tannée à ceux qui l’imaginaient déjà dans les oubliettes d’Hollywood. Moody, donc, est un écrivain déménagé de New York à la côte ouest des neo-hippies, c’est un vieux beau en Porsche, vieille marque d’une époque révolue où il était un tombeur sans faille … non, attendez, Hank est TOUJOURS un tombeur, en fait, il a même juste à cligner de l’oeil et tout ce qui passe lui tombe sous la main. Le problème, c’est qu’Hank, il n’a d’yeux que pour son ex sur le point de se remarier avec un de ces californiens macrobio psychologiquement stable et physiquement sain, en gros tout le contraire de Moody, qui lui a toujours une clope collée à la lèvre, un verre d’alcool dans la main (la première finit souvent dans le deuxième d’ailleurs) et la bite dans une fille trouvée dans un bar une heure plus tôt.

Hank

Californication, c’est la revanche de Sex And The City, c’est d’ailleurs bien pour ça que M6 le passe aux même heures, des côtés provoc, des côtés gnagnan, mais des dialogues de Moody ciselés et percutants (en VO, damn it !), chaque épisode racontant un nouveau déboire lamentable de l’auteur, ou de son éditeur Runkle, qui aimerait lui aussi bien tâter de la jeune freluquette, mais il manque cruellement de ce côté Bad Boy qui plaît tant aux filles.
Au fur et à mesure de la saison, c’est même un sentiment d’énorme frustration qui nous saisit, le karma s’acharne sur Hank Moody, et tout ce qui peut mal tourner, tourne mal, et aucune petit baise ou même nouvelle voiture ne peut le soustraire à la malediction de l’auteur .. maudit.

Ok je sais que quelques lignes comme ça, c’est pas évident pour vous expliquer ce qu’est vraiment Californication, et si vous n’aimez pas Duchovny, vous allez avoir du mal à apprécier la série .. Mais voyons, nous sommes tous des enfants de X-Files qui avons grandi en adultes, et pour le coup, cette série est vraiment pour ces adultes là.

Comments are closed