=Just Be Wise= Minimalist Blogging since 2002

MITRAILLETAS

01.15.2009 · Posted in General

Je suis pas vraiment un game-freak dans le sens du gros fan qui va attendre plus que jamais le jeu de l’année ou la version 4 de son jeu préféré, non, en fait, je prends souvent ce qui vient, et j’essaye juste d’avoir une vue globale de ce qui m’attends et quand, genre FEAR 2 le mois prochain, Riddick dans deux mois, voilà, je vais pas non plus faire le lèche-screenshot comme un enculé pendant le temps qui me sépare de la sortie.

Mais j’ai dans la tête depuis quelques semaines un mot, ou plutôt un TITRE de jeu vidéo :

BAYONETTA

LE FILS DE SATAN ! Est-ce que c’est pas un PUTAIN DE BON TITRE ? Il représente à la fois la violence, le sang, la mafia, le lyrisme et le romantisme, un côté retro mais pas trop, un certain rythme dans le mot même qui invite au tango ou au paso doble exterminateur, BAYONETTA FOR FUCK SAKE !!

Si on rajoute en plus son héroïne :

TA TA TA TA LA BAYONETTA

On saisit immédiatement le potentiel fou de mélanges divers et tarés que seul un japonais peut sortir de son esprit en tourment, une sorte de geekette espagnole carmen-esque, armée d’un katana et de de deux pistolets aux atours d’un autre âge, qui sentent fort la poudre noire, n’oublions pas le cuir noir moulant et les énormes nichons, les ailes d’ange version steampunk, et un petit nuage de sang, non seulement le dément nippon qui a donné naissance au titre « Bayonetta » avait des amis, mais des amis aussi dérangés et puissants que lui.

Alors de quoi parle ce jeu ? j’en sais rien merde, t’as qu’à chercher dans google, moi je sais juste qu’il s’appelle BAYONETTA et ça me suffit pour vouloir l’acheter.

Tags:

Comments are closed