Packing

Le paintball est un sport terrien, si vous n’aimez pas le contact de la boue, de la terre remuée et piétinée, vous risquez de vous y sentir mal à l’aise. La boue a une odeur différente selon le lieu, le moment de l’année, même de la journée, mais la boue de paintball est encore particulière, la bille renforce sa puanteur, parfois à la limite du supportable, pourtant, aussi précieux que vous soyez, sans même vous en rendre compte, quand le départ de la partie est donné, vous oubliez tout, vous ne pensez plus à l’humidité gluante qui vous rentre dans les chaussettes, au froid le long des jambes, et vous ne sentez plus l’odeur du cloaque environnant ; votre vue devient le seul sens, mobilisant tous les autres, au détriment de vos co-équipiers dont les cris deviennent inintelligible, on a l’impression qu’un joueur avancé et loin devant est un autiste, car c’est exactement ce qu’il devient, l’interaction sociale est impossible, ses yeux seuls sont aux commandes, le flux continu d’information sert uniquement à alimenter les réflexes, et les gestes répétés et répétés maintes fois, c’est pour ça que l’automatisme est un élément essentiel de ce sport, une fois allongé sur le terrain, le meilleur joueur arrive à réguler son esprit et à traiter ses automatismes afin qu’ils le servent pour produire surprise et efficacité, le plus mauvais oublie d’arranger ses idées et laisse travailler son corps en ne considérant que le flux d’information de ses yeux, et non tout son environnement.

Préparer son sac a longtemps été comme un rituel, maintenant, mon sac est toujours prêt, il est plein des affaires à la boue à peu près sèche et d’affaires déjà sales. Il n’y a pas de lanceur, pas de billes, juste ce qu’il faut porter sur soi pour jouer, je parasite ma tolérante équipe. Peut-être est-ce un manque de respect pour les autres, mais je ne le vois pas comme ça, simplement le paintball est un morceau de ma vie maintenant, plus rien ne gravite autour, c’est lui qui gravite autour de ce que je suis, et comme ce site, même si il est loin de moi, il restera encore un bon moment, parce que je ne vois pas pourquoi il faudrait abandonner quelque chose à jamais, quand il nous a apporté plaisir et soutien, sans jamais nous rendre malheureux, et rarement nous décevoir.